Le dernier Lapon

Olivier Truc

Jean-Marie Galey (Narrateur)

CHF 44.10
Alerter avant parution Précommander Ajouter au panier Ajouter e-book

Généralement expédié sous 3 jours à 4 semaines (selon disponibilité locale)

Éditeur
Sixtrid
Collection
Policier
Parution
novembre 2014
Format
Livre audio
Langue
Français
Dimensions
18.8 × 13.8 × 1.2 cm
EAN
3358950002641
Autres formats
  • Chroniques
  • Résumé
  • L'auteur

Chroniques Presse

Le Temps

Des plaines de Laponie à la chaleur explosive du Cap

Valère Gogniat, samedi 27 avril 2013

Il fait froid à Kautokeino. Dans ce petit village de 2000 âmes en pleine Laponie, la température de ce mois de janvier descend jusqu’à – 40 degrés. Traversant les plaines glaciales sur leur motoneige, Klemet et sa collègue Nina cherchent le lien entre le vol d’un tambour traditionnel dans le musée du coin et l’assassinat d’un éleveur de rennes, oreilles tranchées. Primé fin mars aux Quais du Polar de Lyon, Le Dernier Lapon est le premier roman d’Olivier Truc, fin connaisseur de la Scandinavie et correspondant à Stockholm pour Le Monde et Le Point. Plus qu’un polar, ce livre peut être lu comme un reportage sur cette région méconnue du grand public. L’auteur prend appui sur une intrigue policière mêlant la grande Histoire et une mine d’uranium pour évoquer l’élevage des rennes, les joïks traditionnels, la ségrégation des derniers Lapons; autant de témoins d’une culture en déclin. L’enquête de cette brigade de la «police des rennes» (sic) éclaboussera flic (raciste) et politicien (véreux). Le choix des lieux délibérément restreint – l’action se déroule principalement à Kautokeino et dans ses environs – forme comme un huis clos à ciel ouvert. Impression encore renforcée par l’interminable nuit arctique qui plaque un couvercle de pénombre sur les protagonistes. Le livre s’ouvre sur «la journée la plus extraordinaire de l’année». Le soleil réapparaît après plus de cinq semaines de nuit polaire. «Quarante jours sans laisser d’ombre, ramenés au niveau du sol comme des insectes rampants», laisse échapper Klemet. Et chaque jour – chapitre après chapitre –, le soleil grignote de maigres minutes sur l’obscurité. La métaphore est un peu facile puisqu’en parallèle, les deux enquêteurs travaillent d’arrache-pied pour faire la lumière sur cette affaire… Autre polar écrit par un journaliste,La Dette (Payback, trad. d’Estelle Roudet, éd. Ombres Noires, 560 pages) plonge dans la chaleur poisseuse du Cap. Mike Nicol y décrit le quotidien de Mace Bishop, trafiquant international d’armes reconverti dans la sécurité privée. Brutal, sanglant, explosif, ce premier opus d’une trilogie explore en trois parties les contrariétés que peuvent entraîner différents emprunts: dette d’honneur, dette hypothécaire, dette morale… Mais au-delà de ce récit abrupt, Mike Nicol raconte surtout le choc entre Noirs et Blancs, entre pauvres et riches. Entre créanciers et débiteurs.

Kautokeino, Laponie centrale, 10 janvier. Nuit polaire, froid glacial. Demain le soleil, disparu depuis 40 jours, va renaître. Demain entre 11h14 et 11h41, Klemet va redevenir un homme, avec une ombre. Demain le centre culturel va exposer un tambour de chaman légué par un compagnon de Paul-Emile Victor. Mais dans la nuit, le tambour est volé. Les soupçons iront des fondamentalistes protestants aux indépendantistes sami. La mort d'un éleveur de rennes n'arrange rien à l'affaire. La Laponie, si tranquille en apparence, va se révéler terre de conflits, de colères et de mystères. Klemet, le Lapon, et sa jeune coéquipière Nina, enquêteurs de la police des rennes, se lancent dans une enquête déroutante. Mais à Kautokeino, on n'aime guère les vagues. Ils sont renvoyés à leurs patrouilles en motoneige à travers la toundra, et à la pacification des éternelles querelles entre éleveurs de rennes. Les mystères du 72e tambour vont les rattraper. Pourquoi en 1939 l'un des guides sami a-t-il confié à l'expédition française ce tambour, de quel message était-il porteur ? Que racontent les joiks traditionnels que chante le vieil oncle de Klemet ? Que vient faire en ville ce Français qui aime trop les très jeunes filles et qui a l'air de si bien connaître la géologie de la région ? A qui s'adressent les prières de la pieuse Berit ? Que cache la beauté sauvage d'Aslak, qui vit en marge du monde moderne avec sa femme à moitié folle ? Dans un paysage incroyable, des personnages attachants et forts nous plongent aux limites de l'hypermodernité et de la tradition d'un peuple luttant pour sa survie culturelle.
Journaliste, Olivier Truc vit à Stockholm depuis 1994 où, après avoir travaillé à Libération, il est le correspondant du Monde et du Point. Spécialiste des pays baltes et nordiques, il est aussi documentariste pour la télévision.
Sommaire / contenu
Nous vous suggérons aussi
Le dernier jour d'un condamné Hugo Victor CHF 2.60
L'Antarctique, le rêve d'une vie Horn Mike CHF 26.00 CHF 32.50-20%
Le nouveau nom Ferrante Elena CHF 13.60
Le livre de l'intranquillité Pessoa Fernando CHF 46.60
Le cercle des sept pierres Gabaldon Diana CHF 28.20
Derrière le mur coule une rivière Tomasella Saverio CHF 27.20
Le bleu du lac Mattern Jean CHF 23.80
Le lambeau Lançon Philippe CHF 30.90
Madame Pylinska et le secret de Chopin Schmitt Eric-Emmanuel CHF 22.50
Le fracas du temps Barnes Julian CHF 11.40
Retour en haut de page