Merci

Daniel Pennac

Claude Piéplu

Ouvrage indisponible

Éditeur
Editions Gallimard
Collection
Ecoutez Lire
Pages
1
Parution
septembre 2004
Format
Livre audio
Langue
Français
Dimensions
12.5 × 14 × 1 cm
EAN
3260050638579
  • Résumé
  • L'auteur

Nous sommes au théâtre, nous dans la salle, lui sur scène. On vient de le primer pour l'" ensemble de son ?uvre ". Il remercie son monde. Enfin, il essaie. Et Claude Piéplu prête son inimitable voix à cet exercice de gratitude où le rire le dispute à la fureur, et dont personne ne sort indemne, surtout pas le lauréat.
Daniel Pennacchioni est né en 1944 à Casablanca. La profession de son père, militaire, l'amène à résider dans différents pays d'Afrique et d'Asie du Sud-Est pendant son enfance (Djibouti, Ethiopie, Indochine...). Pensionnaire en France de la cinquième à la terminale, il s'ennuie à mourir et découvre très tôt une autre forme de voyage qui ne s'encombre ni de bagages ni d'horaires : la lecture. Athos, Portos, Aramis, et bien d'autres sont ses compagnons de voyage. Il lit la nuit, sous les draps, à la lueur d'une lampe de poche, de peur qu'un surveillant ne confisque les précieux livres. Après des études de lettres dans le Sud de la France, il obtient son premier poste d'enseignant en 1970 dans un collège de Soissons avant de s'installer définitivement à Belleville, dans le XXe arrondissement de Paris. En 1973, il publie sous le pseudonyme Pennac son premier livre : Le service militaire au service de qui ? un pamphlet sur le service national. Et, en 1985, il donne le jour à la grande saga de la famille Malaussène avec Au bonheur des ogres, bientôt suivi de La fée carabine, La petite marchande de prose - prix Inter 1990 -, Monsieur Malaussène et Aux fruits de la passion. Il y impose son style : rythmé, glissant, espiègle. Une potion de succès est née, qu'il épice en 1992 par un essai sur la lecture, Comme un roman, dans lequel il définit les droits du lecteur. En 1997, paraît son roman, Messieurs les enfants (adapté au cinéma par Pierre Boutron), et, en 2003, Le Dictateur et le hamac. La voix de Claude Piéplu - tout en contrastes - sert magnifiquement les détours de ce monologue aigre-doux. La fureur, la tendresse, la fausse ingénuité, la rêverie, l'ironie, l'acidité : tout y est, parfois mêlés jusqu'à l'étrange...

Sommaire / contenu
Nous vous suggérons aussi
La fée carabine Pennac Daniel CHF 14.20
Ils m'ont menti Pennac Daniel CHF 30.90
A ta merci McHugh Gail CHF 23.40
Merci pour l'invitation Moore Lorrie CHF 33.60
Merci pour les souvenirs Ahern Cecelia CHF 11.60
Un merci de trop Ponte Carene CHF 4.00
A la merci de Dario Olivero Walker Kate CHF 3.50
Un merci de trop Ponte Carène CHF 12.80
Un bébé ? Non merci ! Giffin Emily CHF 11.10
A la merci du milliardaire russe Collins Dani CHF 3.50
A la merci de Monsieur Addams Lafond Marjorie D CHF 32.00
L'amour, non merci ! James Julie CHF 10.60
Retour en haut de page