L'amour

André Comte-Sponville

CHF 45.20
Alerter avant parution Précommander Ajouter au panier Ajouter e-book

Généralement expédié sous 3 jours à 4 semaines (selon disponibilité locale)

Éditeur
Frémeaux & Associés
Pages
1
Parution
octobre 2008
Format
Livre audio
Langue
Français
Dimensions
12.5 × 14.5 × 2.2 cm
EAN
3561302522524
  • Résumé
  • L'auteur

L'amour se dit en plusieurs sens, qu'on se plaît parfois à confondre et que nous essaierons au contraire de distinguer. Il y a le rêve de la fusion et l'expérience du manque. Il y a la passion et l'amitié. Il y a l'amour qui prend et l'amour qui donne. Celui qui rêve et celui qui connaît. L'amour fou et l'amour sage. Il y a "la grande souffrance du désir", comme dit Platon; mais aussi sa puissance et sa joie, comme dit Spinoza. Et puis il y a la charité, la très douce et très pure charité. Mais en sommes-nous capables? Tout cela peut se dire en grec, autour de trois mots, qui sont comme les trois noms de l'amour: éros, philia, agapè. C'est ce que nous essaierons de comprendre, en français, et tel est le plan de cet exposé. L'erreur serait d'opposer ces trois amours, comme s'il fallait choisir entre eux. Le vrai est qu'ils vont ensemble. Ce ne sont pas trois mondes différents, ni trois essences séparées. Ce sont plutôt trois pôles (dont l'un, peut-être, imaginaire), mais dans un même champ, qui est le champ d'aimer; ou trois moments dans un même processus, qui est celui de vivre; ou trois concepts, toujours plus pauvres que l'infinie complexité du réel, qu'ils aident à comprendre, certes, mais ne sauraient remplacer. Reste alors à vivre ces trois amours, autant qu'on peut, et c'est la seule façon d'aimer la vie.
Après une confrontation avec François Jullien sur la notion du bonheur, différemment perçue par les Occidentaux et les Chinois, puis un cours dialectique sur l'Esprit de l'Athéisme intitulé "Une spiritualité sans dieu", André Comte-Sponville nous propose aujourd'hui une réflexion philosophique sur l'amour, aux frontières de l'héritage des savoirs et des sciences comportementales. La clarté orale du philosophe es servie par un vocabulaire simple mais précis, permettant à chacun de réconcilier son savoir émotionne avec la pensée des Anciens.
Sommaire / contenu
Retour en haut de page