La Mare au diable

George Sand

CHF 27.30
Alerter avant parution Précommander Ajouter au panier Ajouter e-book

Généralement expédié sous 3 jours à 4 semaines (selon disponibilité locale)

Éditeur
Editions Eponymes
Collection
Littérature
Pages
1
Parution
octobre 2009
Format
Livre audio
Langue
Français
Dimensions
19 × 14 × 0.6 cm
EAN
3760181390167
  • Résumé

" A mon ami Frédéric Chopin " Durant l'automne 1845, Frédéric Chopin est retourné passer quelques jours à Paris. George Sand se sent soudain seule. Elle lui écrit " Aimez-moi mon cher ange comme je vous aime "*, et lui envoie une mèche de ses cheveux... et en quatre jours, rédige la mare au Diable, qu'elle lui dédie. Ainsi elle inscrit dans son oeuvre non seulement leur amour, mais aussi subtilement, elle dévoile un peu de l'intense communion artistique qui les unit. Car les plus belles pages du compositeur doivent beaucoup aux attentions délicates, à la patience, à l'adoration exclusive sans doute, que George Sand lui voue, mais aussi aux conversations, aux échanges d'idées sans fausse complaisance. Une sorte d'union supérieure qui se passe le plus souvent de mots, se nourrit de silences, de contradictions, d'incompréhensions parfois encore, mais est toujours teintée d'un infini respect. C'est en quatre jours que George Sand écrit la Mare au Diable. Roman " rustique " ancré dans le Berry, autour de son " cher Nohant " qu'elle a toujours autant de joie à faire découvrir à Frédéric. Région qu'il aime en retour, à sa façon un peu distante, parce que l'âme de la Vallée noire lui parle un peu de la Pologne, songe toujours entrevu, terre de son âme sempiternellement exilée... Et puis apposer le nom de Chopin à celui de la Mare au Diable, c'est symboliquement le lier au Berry. L'ancrer non seulement dans une réalité tangible qui souvent s'efface devant lui, mais aussi lui faire partager quelques unes des vues politiques de la romancière républicaine et progressiste... lui qui, dans ce domaine, semblait si frileux ! Frédéric Chopin (1810-1849) et George Sand (pseudonyme d'Aurore Dupin, baronne Dudevant - 1804-1876) ont partagé entre 1836 à 1847 une " amitié exclusive " (G. Sand) qui s'est brisée sur des malentendus, quelques ressentiments aussi bien que par lassitude.
Bio de l'auteur
Sommaire / contenu
Nous vous suggérons aussi
La Cense aux alouettes Armand Marie-Paul CHF 19.70
La Maison aux esprits Allende Isabel CHF 12.90
La disparition de Josef Mengele Guez Olivier CHF 24.90 CHF 31.10-20%
La symphonie du hasard Kennedy Douglas CHF 29.20 CHF 36.50-20%
La Symphonie du hasard - Livre 1 KENNEDY Douglas CHF 22.00
La vengeance du pardon Schmitt Eric-Emmanuel CHF 35.70
La disparition de Josef Mengele Guez Olivier CHF 20.00
La saga des géants Collectif CHF 20.00
La serpe Jaenada Philippe CHF 29.35 CHF 36.70-20%
Liés pour la vie Milot Laëtitia CHF 28.50
La Dernière des Stanfield Levy Marc CHF 21.00
J'ai toujours cette musique dans la tête Martin-lugand Agnes CHF 5.50
Retour en haut de page